Le traitement de l’insomnie pourrait-il prévenir le suicide ?

Publié le par S Royant-Parola

 

C’est en tout cas ce qui est suggéré par les résultats d’une étude qui va être présentée au congrès américain des centres de sommeil qui se tiendra à Minnéapolis à partir du 14 juin.

On savait déjà qu’il existe de fortes relations entre la plainte d’insomnie ou un sommeil de mauvaise qualité et la dépression. Les résultats sont publiés dans le livres des résumés du congrès. Le Dr Bernert et ses collaborateurs à l’Université de Standford ont étudié l’évolution de 303 patients insomniaques âgés de 18 à 88 ans traités par thérapie comportementale et cognitive.

Après traitement,  les scores mesurés sur l’échelle de dépression de Beck étaient significativement abaissés, avec de plus le constat que chez 65 patients qui avaient initialement des idées suicidaires, celles ci avaient également tendance à diminuer à la fin du programme.

Ces résultats préliminaires sont pour la première fois en faveur d’une prévention du suicide par la prise en charge de l’insomnie.

 

Source : AN OPEN TRIAL OF COGNITIVE BEHAVIORAL THERAPY FOR INSOMNIA (CBT-I) RESULTS IN SIGNIFICANT POSTTREATMENT REDUCTIONS IN SUICIDAL IDEATION Bernert RA1, Siebern AT1, Suh S1, Ong J2, Manber R1 1School of Medicine, Department of Psychiatry & Behavioral Sciences, Stanford University, Stanford, CA, USA, 2Department of Behavioral Sciences, Rush University Medical Center, Chicago, IL, USA

 

Commenter cet article